Ce site utilise des cookies uniquement lorsque vous laissez des commentaires.

Association franco-allemande ~ Bochum-Ruhr

BEschrifutng

Montargis, la Venise du Gâtinais

Le Gâtinais est une région au centre de la France qui est limitée par les fleuves Essonne, Loire, Yonne et Seine. Le Fleuve Loing la sépare en Gâtinais français à l’est et en Gâtinais orléanais à l’ouest.
La ville de Montargis est une ville de province avec 14789 habitants (Chiffres du 01.01.2018) et se trouve dans le Gâtinais orléanais. Elle se trouve dans la vallée du Loing à environ 80 km d’Orléans (sud-est d’Orléans).
On l’appelle la Venise du Gâtinais car elle a de nombreux ponts et de nombreuses passerelles sur le Loing : 131 selon le site Web officiel de la ville. La ville invite à une promenade le long des canaux et des maisons au bord de l’eau.

Montargis, avec la permission de l’office du tourisme: © Office de Tourisme agglomeration montargoise

Il faut aussi mentionner les praslines Mazet comme spécialité de la ville. Il s’agit d’amandes grillées et caramélisées.

Une autre spécialité doit être aussi mentionnée: les crottes du chien de Montargis. Il s’agit d’une sucrerie avec du chocolat. Cette spécialité fait référence à la légende du chien de Montargis.

La légende du chien de Montargis

Sous Charles V en 1371 le chevalier Macaire était envieux de la faveur que le roi portait à son compagnon Aubry de Montdidier.
Alors qu’Aubry de Montdidier se promenait en forêt accompagné seulement de son chien, Macaire le tua. Il l’enterra dans la forêt et revint à la cour. Le chien restât auprès de la tombe de son Maître jusqu’à ce que la faim le contraigne de retourner à la cour et de réclamer de la nourriture aux amis de son maître. Le chien retournait toujours à l’endroit où son maître avait été enterré. Ceux qui le virent aller et venir avec des abois extraordinaires le suivirent dans la forêt. Ils virent qu’il s’arrêtait sur un lieu où la terre avait été fraîchement remuée. Ils creusèrent et trouvèrent le corps mort de Aubry de Montdidier. Le chien resta chez des parents du défunt. Le chien aperçu un jour fortuitement le meurtrier de son premier maître et le reconnu parmi plusieurs gentilhommes. Il l’attaqua avec une grande violence, fit tout ce qu’il put pour le mordre et l’étrangler. On battit et on chassa le chien mais il revenait toujours. Chaque fois qu’il rencontrait cet homme il l’attaquait. Les gentilhommes commencèrent à avoir des soupçons, d’autant plus que le chien n’attaquait que cet homme.
L’acharnement du chien, qui appartenait au défunt Aubry de Montdidier, a été rapporté au roi. Celui-ci voulait voir le chien. On apporta le chien au roi, qui ordonna au gentilhomme soupçonné de se cacher au milieu des nombreuses personnes présentes. Le chien choisit son gentilhomme entre tous les autres et l’attaqua. Le comportement du chien faisait l’effet d’accusations. Ayant quelques autres indices en plus le roi fit venir Macaire et l’interrogea publiquement pour apprendre la vérité. Le meurtrier dénia toute culpabilité. Le roi décida d’un combat entre le chien et l’homme par le moyen duquel Dieu permettrait que la vérité soit reconnue.
Le combat eu lieu devant le roi et toute la cour. Macaire avait un gros et pesant bâton et le chien avait un tonneau percé pour sa retraite. Le chien attaqua tout de suite mais le bâton de Macaire l’obligea à courir autour de lui. Finalement le chien arriva à se jeter à la gorge du gentilhomme, le renversa et s’attacha à lui de telle manière que Macaire supplia le roi d’ôter cette bête et il dirait tout. La bête fût retirée et Macaire avoua avoir tué et le chien en était témoin. Macaire fût envoyé au gibet.

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
image_pdfimage_print

Réalisation de la page d'accueil fut subventionnée par le Fonds Citoyen Franco-Allemand: www.buergerfonds.eu

Cotisations
  • Adhésion individuelle

    € 24,-

  • Adhésion famille

    € 32,-

  • Élèves et étudiants (tarif réduit)

    € 10,-

Les frais d'adhésion et les dons à l'association sont déductibles d'impôts.

Si vous habitez dans la région de Bochum ou si vous voulez y séjourner, si vous désirez vous adresser à des citoyens français ou francophiles, nous vous invitons à nous contacter.

Association franco-allemande Bochum-Ruhr e.V.
Conseil d'administration:
Contacts
  • Postfach

    70 03 05, 44883 Bochum

  • répondeur téléphonique:

    0234 - 68 72 96 47

  • téléphone:

    0234 - 28 09 36

  • coordonnées bancaires:

    Sparkasse Bochum IBAN DE12 4305 0001 0001 3810 60; SWIFT-BIC: WELADE D1BOC; Numéro de compte: 1381060 Code de banque: 43050001

Nach oben